Alaza

Marc-Aurèle

Mariela, né au Guatemala, est infographiste et web designer de formation et avant tout globetrotteuse. Elle est impliquée dans le projet depuis ses débuts. Elle arrive pour la première fois au Togo avec Marc-Aurèle en 2013. Après avoir participé à une formation en agriculture biologique au centre de formation de Kpalimé CFAPE, elle s’est impliquée de toute sa personne dans le projet. Elle est chargé de toute la communication visuelle lié à Zion'Gaïa. Quand elle n’est pas en train d'améliorer le site web, elle puise dans sa créativité débordante de nouvelles idées pour le projet. Elle adore mettre les mains dans la terre pour y faire pousser la vie.

Boga

D’une mère française et d’un père béninois-togolais, je suis né et j’ai grandi en France du coté de Nantes. Dans mon enfance, je suis allé plusieurs fois sur le continent africain au Benin et au Togo pour visiter ma famille paternelle et connaître la culture africaine qui fait partie de mon héritage génétique et culturel.

À 19 ans, je décide de partir en voyage en Inde où je travaille comme volontaire dans des fermes biologiques à travers l’organisation WWOOF. Par la même occasion je commence à cheminer sur la voie de l’apprentissage spirituel. À voir tant de différences culturelles en Inde, je sens cette soif intérieure de découvrir d’autres pays pour continuer d’ouvrir mon cœur et mon esprit.

Je continue le voyage vers l’Australie où je me retrouve à travailler sur une ferme industrielle qui produit uniquement des courgettes. Je suis choqué par la quantité de pesticides qui est utilisée pour traiter les cultures et nous devons travailler avec des gants et des manches longues pour éviter les réactions de la peau avec les produits chimiques. Je suis également touché par l’impact négatif qu’a ce genre de culture sur les sols, l’air et l’eau. Je m’envole ensuite vers la Nouvelle-Calédonie où je rencontre le peuple kanak, qui vit encore aujourd’hui de manière traditionnelle en cultivant une grande partie de son alimentation avec des méthodes ancestrales. Cette rencontre me fait prendre conscience des limites de notre mode de vie occidental et consommateur. Je réalise que dans ce monde il est possible de vivre dans la réalité qui correspond à chacun d’entre nous. À ce moment, je décide que ma vie sera basée sur des principes de respect de la nature et de l’homme. J’ai alors envie de partager ces valeurs au monde entier. Pendant plus de 2 ans sur cette île, je travaille comme Responsable HSE sur un gros projet minier et dévoile mes capacités organisationnelles personnelles et collectives. Je suis responsable de la sécurité de 450 travailleurs. Mon salaire me permet d’acheter un terrain de 28 hectares au Togo.

Rossila

Représentant de l'association Zion'Gaïa au Togo

Aloïs

David

David est lui aussi originaire du village de Kovié Kopé. Après sa formation de menuisier il est parti travailler au Bénin. Depuis 2 ans il est de retour au Togo et apporte beaucoup sur le projet avec ses connaissances en menuiserie et en construction. C'est lui notre charpentier officiel.

Matthieu a passé 9 mois au Togo en 2015-2016 pour gérer le projet pendant l’absence de Marc-Aurèle. Pendant cette période, il a été responsable de la bienfaisance de la protection contre le feu de brousse en saison sèche et d'organiser la vente des bananes qui ont été plantées en 2014. Il vient chaque année sur le projet pour prêter main forte et se ressourcer. Il est plein d'idées ingénieuses pour développer Zion'Gaïa de technologies vertes.

Infografiste & communication visuelle

Architecte

Responsable des cultures vivrières

Matthieu

Boga est la personne en charge des cultures vivrières. Il est originaire du village de Kovié Kopé à deux pas du projet. Il connait parfaitement les différentes cultures que nous faisons et connait également les différents types de sols qui composent notre terrain. Boga est un élément clé pour le bon déroulement du projet.

Mariela

L' Équipe

Spécialiste en énergies renouvelables

Mon chemin de vie

Menuisier

Administratif

Architecte étudiant les lieux de mémoire liés à l’abolition de la traite négrière, Rossila est amenée à voyager régulièrement entre la France et l’Afrique. Elle aide Zion’Gaïa en France en recherchant des financements pour pouvoir réaliser dûment le projet. Elle est également chargée de la création architecturale des infrastructures et de l’aménagement de l’espace.

Quand le travail se termine, je décide de continuer mon voyage sur le continent américain. Ce voyage de 2 ans a pour objectif de continuer de grandir spirituellement et de continuer à apprendre des techniques d’agriculture biologique. Je rencontre beaucoup de gens qui vivent de manières alternatives et qui vivent au quotidien les valeurs humaines qu’ils incarnent. Je réalise que nous sommes la génération qui va marquer un changement de conscience dans l’histoire de l’humanité, que ce changement est en marche et qu’il ne dépend que de nous. Durant tout ce voyage, je porte l’Afrique dans mon cœur et les communautés pratiquant la permaculture que je rencontre ne font qu’inspirer le projet que je souhaite réaliser sur le terrain au Togo.

Je sens alors que c’est le moment de retourner sur le continent africain après tant d’années et de rencontrer le terrain que j’ai acheté 2 années auparavant. En arrivant sur le terrain, je me rends compte de la forte déforestation qu’a connu le pays durant les dernières décennies et des difficultés qui m’attendent. Cependant l’accueil convivial et joyeux que me font les habitants du village de Kovié Kopé, la richesse de la terre, ainsi que mon désir ardant de créer un espace où il serait possible de vivre en harmonie, m’ont fait prendre conscience que ce terrain sera le lieu pour manifester mes rêves.
Je fais alors une formation en agriculture biologique dans un centre de formation à Kpalimé, pour apprendre les techniques de culture traditionnelle africaine et m’imprégner de la culture locale. Je commence ensuite à travailler sur le terrain pendant 2 années en plantant de nombreux arbres et en aménageant l’espace. Ce sont 2 années de défis, d’obstacles et d’apprentissage.


Après avoir défriché le projet, c’est maintenant que je sens qu’il est tant d’ouvrir Zion'Gaïa à tous ceux qui souhaitent s’impliquer et participer à la création de ce projet collectif.

Thomas

D’origine togolaise, Raymond a vécu de nombreuses années en France en travaillant comme professeur d’Histoire-Geographie. Durant toutes ces années en Europe, il n’a jamais oublié ses racines et a toujours participé à des projets de développement pour le continent africain. Maintenant à la retraite, il passe la plupart de son temps en Afrique pour développer des projets agricoles biologiques. Raymond soutient le projet depuis ses débuts. En effet, il a aidé à l’achat du terrain et aux procédures administratives. Il participe au projet financièrement mais aussi en se rendant très régulièrement sur le terrain notamment lorsque Marc-Aurèle n’y est pas présent pour s’assurer que tout se passe bien. 

Ingénieur

Porteur du Projet

Spécialiste en énergies renouvelables, Aloïs est impliqué au Togo depuis 2013 lorsqu’il était porteur d’un projet de réaménagement d’une cascade avec l’association CIR-Togo. Durant ces voyages au Togo, il s’est lié d’amitié avec Marc-Aurèle. Il est venu à plusieurs reprises sur le projet pour participer à des activités de reforestation. Aloïs vit maintenant au Sénégal avec sa compagne togolaise et leur fils où il travaille comme responsable d’un programme de développement des énergies renouvelables et de gestion des ressources naturelles.

Thomas Krahl est la première rencontre de Marc-Aurèle au Togo. Ce jeune allemand est investi depuis plus de 5 ans au Togo en travaillant pour plusieurs ONG. Il a d’abord travaillé en tant que volontaire pour le centre de formation AGERTO à Kpalimé. Puis il a participé à la création d’un orphelinat à Agou Agbetiko en supervisant la construction et en étant l’intermédiaire entre l’association en Allemagne et les acteurs du projet au Togo. Il travaille maintenant pour la coopération allemande à Kpalimé en appuyant le développement de différents projets dans la région. Ami de Marc-Aurèle depuis 5 ans et compagnon de musique, Thomas a participé au projet Zion’Gaïa depuis ses débuts en venant aider sur le terrain et en participant aux travaux de reforestation en 2014 et 2015. En 2016, Thomas a organisé le travail de protection contre le feu de brousse.

Raymond

Planteur d'arbres

Alaza est le numéro 2 du projet sur place. Il connait très bien le travail de la terre et les méthodes de travail traditionnelles togolaises. Personne de confiance, c'est lui qui gère la vie sur le projet pendant l'absence de Marc-Aurèle. Alaza est une personne ultra positive, toujours motivé pour faire avancer le projet ou pour aider qui que ce soit.

Zion’Gaïa est une association à but non lucratif enregistrée en France selon la loi de 1901 sous le numéro W442018479. L’association a pour objectif de mettre en place le projet Zion’Gaïa au Togo, cela inclus reforester le terrain et créer le centre écologique, mais également rechercher des financements privés et publics en Europe, aux Etats-Unis et dans d’autres pays du monde.